Le système éducatif tunisien

Jusqu’à la fin du protectorat français, la Tunisie était marquée par une analphabétisation très forte et confrontée à une expansion démographique tout autant notable. Depuis son accession à l’indépendance, en 1956, la Tunisie a donné la priorité à l’éducation, en lui consacrant près de 7% de son produit intérieur brut par an, ce qui lui a permis d’être classée parmi les pays les plus performants en matière d’éducation et de formation. Le système éducatif de la Tunisie constitue d’ailleurs un facteur-clé de son développement économique en général.

Taux de scolarisation

Années Cycle primaire (6-11ans) Cycle supérieur
1953 12
1970 50 1.9 (1965)
1991 80.9  10
2010 98.3 36.

(IRD, Bénédicte Gastineau et ministères des Affaires sociales, 2012, et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie, 2010)

Depuis 1991, l’enseignement de base obligatoire a été prolongé, passant de 6 à 9 années de scolarité. Aujourd’hui, le taux de scolarisation des 6-11 ans tunisiens est estimé à près de 99%. Dans l’enseignement public, à la rentrée 2013-2014, on comptait plus de 2 millions d’élèves du primaire et du secondaire, dont 1.026.500 élèves dans l’enseignement primaire et 922.000 élèves dans l’enseignement secondaire. Ces effectifs sont répartis à travers le territoire tunisien au sein d’environ 6.000 établissements, animés par plus de 140.000 enseignants. La part du privé s'élève, quant à elle, à 34.000 élèves dans le primaire, inscrits dans 155 institutions et à 64.000 autres inscrits dans les 300 collèges et lycées privés.

Pourtant, en dépit des avancées remarquables du pays en termes d’universalisation de l’éducation de base, le taux d’analphabétisme à l’âge adulte demeure relativement élevé. Il a évolué de 70 % en 1966 à encore 21% en 2009, malgré des efforts, également notables, consentis.

Au niveau de l’enseignement supérieur, l'effectif des étudiants (réguliers et ceux bénéficiant d'inscription exceptionnelle pour les examens) est de 339.619 étudiants. La part belle de ces étudiants est constituée de filles puisqu’elles sont plus de 200.000 à peupler les bancs des universités tunisiennes, soit plus de 61% des étudiants.
La Tunisie compte, aujourd’hui, 13 universités et 198 établissements publics d’enseignement supérieur, auxquels s’ajoutent 46 institutions privées. Le système LMD, pour licence-master-doctorat, mis en place récemment, concerne 173 établissements. Par ailleurs, le lien entreprises/enseignement supérieur/recherches est soutenu par l’existence de 7 technopoles répartis sur le territoire.

Concernant la formation professionnelle, la Tunisie possède un réseau de 133 centres de formation (initiale ou continue) pour 193 spécialités. En 2008, plus de 130000 élèves tunisiens suivaient ces cursus (56% d’entre eux pour une formation normalisée, type BEP, CAP…).



Linux www2 2.6.32-5-amd64 #1 SMP Mon Feb 25 00:26:11 UTC 2013 x86_64