“Tout le monde apprend, partout” John Davies, Vice-président Intel

La population africaine est la plus jeune au monde ; ce n’est donc pas surprenant que l’éducation occupe une place centrale dans le développement d’un continent qui a donné tous les signes d’une croissance économique-record ces dernières années.

Mais le développement de l’éducation en Afrique butte sur des obstacles liés aux pénuries d’enseignants, aux infrastructures, à la géographie, à l’accès et à d’autres problèmes. Une des solutions réside dans l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les systèmes d’éducation et de formation africains. Tel a été le message du Vice-Président du constructeur informatique et de semi-conducteurs américain Intel, le 9 décembre durant une conférence qui se tient à Tunis.

“Tout le monde apprend, partout” a été la formule utilisée par John Davies d’Intel pour décrire l’une des solutions apportée au déficit d’éducation en Afrique. Dans son discours d’ouverture du forum, “Transformer l’éducation par l’intégration des TIC”, M. Davies a montré comment son entreprise avait initié des solutions éducatives reposant sur les TIC dans différents pays partout dans le monde.

A ce jour, a-t-il indiqué, 12 millions d’enseignants et 150 millions d’élèves de 100 pays ont bénéficié des programmes d’enseignement et d’apprentissage d’Intel. La création d’emplois a été l’un des objectifs de ces programmes selon M. Davies. L’éducation a conduit à l’entreprenariat et l’entreprenariat a débouché sur l’employabilité, a-t-il ajouté. L’éducation a permis d’accroître la compétitivité d’un pays sur le marché mondial.

Il a décrit le travail accompli par Intel dans le domaine de l’éducation, dans des pays aussi divers que le Portugal, le Venezuela, la Bolivie, l’Argentine, Panama, la Palestine, l’Egypte, le Kenya, la Chine, le Mexique et le Liban. Il a surout souligné l’importance des gouvernements dans la promotion des solutions TIC dans l’éducation, décrivant comment le gouvernement de Russie est intervenu pour encourager les éditeurs réticents aux innovations pour améliorer l’éducation.

En Afrique, M. Davies a indiqué qu’Intel était désormais présent dans 24 pays et que la société avait déjà formé 1,3 millions d’enseignants du continent. Intel a organisé des fêtes de la science sur tout le continent pour toucher les élèves africains, a-t-il ajouté par ailleurs.

<font face="T



Linux www2 2.6.32-5-amd64 #1 SMP Mon Feb 25 00:26:11 UTC 2013 x86_64